C3H5N3O9 ✽ nicéphore
avatar
Messages : 69
Date d'inscription : 07/05/2017
Emploi/loisirs : femme de ménage à la mairie // poseuse de bombes
Espèce : fée
Pro-demis

Lun 22 Mai - 0:59
(boom boom)
C3H5N3O9
pour les camarades
violette pourrait mourir
en un instant sans être un martyr
prendre le coup de trop le coup de couteau
parce que violette n'est personne
violette est une idée
i m p a l p a b l e
une idée volage qui vous glisse entre les doigts qui s'évanouit au petit matin
rien qu'une
pensée
le souffle tiède de l'anarchie qui vous murmure la révolte à l'oreille
(une idée comme une graine à faire germer dans tous les esprits)
une idée que vous ne pourrez jamais
t u e r
et dans la foule sans visage dans la rage grondante il était là
n i c é p h o r e
le camarade
l'âme soeur
le seul
qui comprenait
(ils mettront le monde à feu et à sang
pavé au poing)
nicéphore et violette
violette et nicéphore
le seul qui à ses yeux oserait changer le monde
(parce qu'il le savait qu'il n'y avait que la destruction)
pavé cocktail molotov bombe incendiaire
pour que l'état ne soit plus que
cendres et poussière

vêtus de noir le visage masqué par leurs foulards
(papillons de nuit)
deux insectes deux parasites
je pense qu'il est l'heure.
elle remue sa carcasse au long manteau noir
elle s'avance avalée par la nuit
(aucune surveillance pour un instant furtif)
se faufile comme une vipère dans l'entrepôt désert
à la recherche de leurs nouvelles armes pour
détruire la société

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 19/05/2017
Espèce : Demi-Fé
Neutral

Ven 9 Juin - 1:00


C3H5N3O9
+ Violette

Tu sais ce soir j'ai pas assez fumé
Je ressens le poids des années alors que j'ai même pas atteint le quart de la longévité
C'est la poudre dans laquelle on est tombé Violette
elle sent pas la lavande
Pourtant on continue de se rouler dedans comme si c'était notre valériane.

Même après avoir pris la douche je sens encore sous mes doigts les petits grains
Ces confettis qui illumine ma peau la nuit et assombris mes traits la journée.
Ça ou le fusain avec lequel on esquisse à peine nos plans sur des parquets prêt à effacer prêt à
disparaitre d'un coup de balais.
Comme ils nous ont mis dehors.

Nous on sait composer qu'avec ça
La disparition
Pour mieux revenir frapper là où ça fait mal.
Tu
Je
Connais la chanson.
L'artillerie de la bastille on l'entend du tréfonds de nos cœurs là
à cette place autrefois vacante à présent chapeauté par les intonations
des bang bang bang à tire-larigot que se soit
notre respiration
notre course douce
Pam pam pam les brillantes espadrilles
la brise fraiche qui fouette nos visages
Et bien plus simplement ce rêve lucide que l'on partage.

En effet.

Alors, ça fait quoi ? ça fait ce que ça fait.
D'être là.
De savoir qu'on est là plutôt, de savoir que l'on agit.
De savoir que pour une fois on est le tisonnier
(et pour une trop courte nuit plus la petite cendre fumée et enfumée au fond de la cheminée)
Bien que l'on reste l'un comme l'autre sous nos atours de comploteur
Des papillons noir de plomb.
(si facile à brûler, mais qui se douterait ?)  

Dit t'as déjà imaginer ce qui arriverait ? (à quel point on s'enflamerait vite) mais les questions c'est pas pour maintenant tandis que les corps glissent de cargaison en cargaison, surveillent les faisceaux qui mettrait leur plan à l'eau.
Pas question de prendre la poudre d'escampette à présent, ils ont besoin du colis ils ont plus de provisions presque.
Et que sont les incendiaires sans leurs flammes à porté de main ?

commérage de voleur à voleur.
Le sésame n'est pas loin.
Derrière une grille, encore une barrière de l’état, derrière tout un système.
Le système tout court (mais vous avez appris à le court-circuiter, c'est un peu votre métier)

Bon ok, on a le pass, on a le code, on a la permutation, en gros, on a une heure.

Votre regard main dans la mains.

T'es plus rapide que moi.

Carte à la main, devant le petit boîtier.
Tu seras la première, vive serpent du soir qui va s'élancer dans l'enclos d'Ali baba tout arracher de ce qu'il vous faut.
Il ne sera pas loin.
(il ne l'est jamais, si l'un tombe, vous tombez à deux.)
Et bien qu'il approche sa main il attend l'approbation, car il sait que dans votre crédo
Le tempo
Plus que le rythme c'est lorsque culmine votre sentiment, une à deux seconde avant explosion.
Lorsque reviens en votre corps l'incandescence des chants tel un retour de flammes.  

hrp : je suis en pls
codage par evil triangle

_________________

Allons enfants de l'Apatrie


cadeauw Sexy:
 
Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» Bienvenue Hauteribes
» Art de la guerre: nos listes d'armées
» Virgil-Nicù~ We are family young boy! (ft. Evan Peters)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-