JIMINY } au bout du monde, là où les lions pleurent.
avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 31/05/2017
Espèce : Humain.

Jeu 1 Juin - 1:46

Identité:

Référence du personnage: Shinji Ikari - Evangelion.
Nom: Van den Camp.
Prénom: Jiminy.
Age: Vingt et un ans.
Lieu de naissance: Bruxelles.
Habitation actuelle: Dans un appartement au dessus de sa boutique dans le 18e.
Métier: Fleuriste indépendant.
Que pense-t-il des demis?:
Que pense-t-il des humains?: texte
Que pense-t-il du mouvement et des lois anti-demis?: texte


Et physiquement?

Couleur des cheveux : brun, normal, banal, oubliable.
Longueur des cheveux : court, toujours aussi court.
Couleur des yeux : petits cailloux gribouillés en amande, fatigables et intouchables à la fois, tu élèves un regard cosmique, trou noir. un iris grisant qui beigne parfois dans une lueur bleutée.
Style vestimentaire : des plus basiques, sans prise de tête, sans prise de sous. pantalon en tissu ou en jean, polo ou t-shirt, sweat ou chemise, basket ou soulier, anorak ou ciré.
Taille : petit. Un mètre soixante six.
Piercing(s) : :v
Tatouage(s) : :v
Corpulence : maigre, les côtes saillent une peau beaucoup trop fine. tu es loin d'avoir un corps attirant mais tu n'as jamais cherché à l'être. imberbes, tes allures mécaniques trompent ta nature humaine.
Habitudes : laver ses mains au moins dix fois par jour - poser sa main à l'emplacement de son coeur - posséder un sourire supercalifragilisticexpialidocious - avoir une gestuelle nerveuse et coupée ( bouger ses mains de façon peu naturelle, ouvrir et fermer son poing, etc ) - déteste qu'on le regarde dans les yeux, il le fait d'ailleurs remarquer de façon très désagréable - se tenir toujours et éternellement droit - beaucoup trop maniaque hygiéniquement parlant.
Autre : il n'est pas attirant, du moins, selon les codes de la société - il a le torse ( surtout le côté gauche du sternum ) couvert de plaies et de cicatrices profondes. le ventre n'est pas épargné et les cuisses non plus. les scar********* sont toujours d'actualité et toujours aussi trash - on lui a mis des broches métalliques dans les jambes après son opération. Pour cicatriser, on lui mis une orthèse à chaque jambes ( ex : www ). très sensible des jambes.


Mr. Van den Camp
Caractère:



Stade 1 - Ennuyant, une fatigue transcendante immerge ton subconscient. Et c'est sans t'en rendre compte que tu cèdes aux griffes d'une chevelure de glace, enlaçant de ses pointes givrantes, le petit arsenal de vie qui explose sous ton sternum. Tu as beau palper ce qui te sert de moteur, tu as beau sourire et parler avec toute ton ardeur, rien n'y fait ; tu n'y retrouves point de clés, point de solutions pouvant décoder la matrice infernale qu'est ton cerveau. Le bulbe rachidien manque à ses fonctions, car tu tombes sans arrêt, surpris de cogner ta vaste épave de corps contre le mur du voisin. Tu oublies d'être en vie ne serait-ce qu'un instant, ne serait-ce que pour sourire à une fille, ne serait-ce que pour te dire je t'aime. La pensée ne t'a fait ses adieux, elle s'est glissée aux travers des filets de ta conscience. Tu déambules dans la ville, perdu face à ton odieux manque de sentiment voir de prestance. Tu ne décoches qu'un piètre aspect humain, technique sociale et encrée dans les plus profonds souvenirs de ton éducation.

Stade 2 - Émerveillement, un plaisir indécent te rompt le cou lorsque tu oses sourire au ciel et à l'herbe du printemps, tu y enfuis tes mains, sentant la juteuse rosée dégouliné le long de tes phalanges. Tu éprouves alors une folle envie de faire l'amour, de caresser, de danser avec la langue humide et flexible, embrasser sa peau de satin avec tes mains. Mais la luxure n'est rien face au rentre-dedans de la création, toujours aussi lourde, toujours aussi rare mais toujours aussi fructueuse et magique. En vie, tu sens revivre ce qui était frigorifié dans un lapsus. Cachée derrière une photo/une boisson/un film/un bonbon, ta joie de vivre se manifeste « coquine ». oui, coquine, toi qui te caches depuis hier ou depuis longtemps « tu me manques, reviens, ne pars pas, je suis bien avec toi, je te passerai la bague au doigt ». Toujours aussi indifférent envers les autres, tu continues ta ruée vers le bonheur, seul et bien accompagné par la musique ( toujours autant variée ). Moment d'intimité avec le tendre et beau zénith du soleil, nappant de ses rayons le sourire colossal sur tes lèvres.

Stade 3 - Goudronnée, ta rage s'écoule de tes babines tel un venin sans fin. Et tu t'y cognes à cette colère qui te rend narcissique, indomptable. De tes hauts souliers, tu méprises les singes qui te servent de collègue ou de camarade. Les gens dans la rue deviennent inutiles, comme préservés de la sélection naturelle, celle qui prend sous ses ailes de condor, les personnes ayant du cœur, une caboche et de l'ardeur. Tu te sens mieux mais tu ne t'aimes toujours pas. Ce même venin qui ronge ton l'humanité arrive même à te faire dégobiller, toi, géniteur même de cette avalanche macabre ! Tu t'en retrouves blessé ( ou même au stade 1 ). Mais qu'est-ce qu'un regard brutalement objectif sur la maisonnée qui nous abrite ? Qu'est-ce qu'un cœur sans pitié face au masochisme mondial ?

Stade 4 - Salée, le choc anaphylactique d'une peine indescriptible vient de débarquer sur la lune. Crise d'amplitude 8, tu t'enfuis sous ce qui est pour toi rassurant et chaleureux. Tu heurtes avec douceur la moelleusité de ton oreiller pour y terrer tes yeux écumés par le poids de l'ennui, le poids de tes maux. Ton ventre semble tout à coup parfait, parfaitement vide et lisse. Tes mains s'appliquent à suivre les traits d'une douleur sans nom, la rugosité d'une plaie fermée depuis peu, depuis longtemps. Lourdes, profondes, les cicatrices cumulent ton ventre comme le lierre à la brique, montant vers le torse, griffonnant méchamment l'emplacement de ton cœur. Ta paume vient alors caresser tes cuisses meurtries, tes cuisses qui n'ont plus lieu d'être. Ce ne sont plus que des bouts de plastiques insensibles à la moindre douceur mais irritées à la plus petite des maladresses. Tu te sens comment ? Tu n'as pas peur du jugement ? Non ? Pas besoin d'un jugement quand le meurtre est caché, enfuis sous des vêtements que personne viendra enlever, faute de preuve, le psychopathe mélancolique commettra plus mille et un crime.

Stade 5 - « Hmm … oui mais si tu regardes bien, l'eau de la mer n'est pas bleue mais transparente ... », te voilà social, expliquant à un gamin le pourquoi du comment. Tu y prends du plaisir et une once de tendresse emplis tes yeux, tu crois percevoir la main d'un ami et non pas d'un inconnu, ce sentiment de solitude s’évapore, il ne devient plus qu'une molécule en suspension, pesant au-dessus de ta tête, prêt à retomber en corde une fois le stade fini. Tu es puissant, tout-puissant. Tu as le pouvoir sur ta vie, sur ta motivation, tu marches la tête haute, pouvant communiquer avec des personnes dans la vraie vie ! Tout devient plus facile, tes pensées deviennent claires et limpides, tu vis, tu respires, tu penses même à cette fille qui prend le bus mardi soir, dis dis, tu t'en souviens de cette nana hein ?! Et c'est l'une des rares fois où tu te sentiras normal, comme tous les autres, meurtris comme quelqu'un, comme quelqu'un d'autre « sentir cette paix, cette ressemblance avec mes frères du monde entier, je peux voir un cœur, des poumons, un gamin. Je peux tout faire, tout envisager, je n'ai plus peur d'avancer ».

Stade 1 2 5 2 3 5 4 1 4 - Borderline.
« je ne peux comprendre
ce que veut dire ma tête
incompréhensible
ça va trop vite, toujours aussi vite
ce n'est plus possible
ce n'est pas humain
ce n'est pas viable
ce n'est pas moi
enfin si
mais cette partie de moi
ô seigneur
retire la moi
je t'en conjure de mes blanches mains
je m'agenouille sur le sang de mon tourment
je me penche sur ton regard tout-puissant
pardonne moi
aide moi
aime moi »

Que dire de plus ? Que dire face à la tempête ? COMMENT PLACER UNE SEULE PHRASE LOGIQUE DANS CE VACARME ? C'EST BIEN TROP DUR, TU N'Y ARRIVES PLUS. LES MOTS SONNENT SI FORTS, TA TÊTE EST EMPLIE D'ECYMOSES, BLEUES, VERTES, ROUGES. Tes émotions ne sont plus qu'une bouillie infâme et indomptable ; revenir au stade 4 avec éventration du poitrail.
Histoire:

Tu t'es donné trois vies, trois. Pas une de plus. Et tu en es la troisième. Le quatrième pas te sera mortel. Il te réservera une place aux premières loges des noces funèbres. De ton sinistre navire, tu vogues sur les eaux, celles d'une terre pas ronde et dont ses extrémités tombent dans un silence absolu. Voici donc l'histoire du serment inviolable.

boire à souvenir n°1

Dans les bas quartiers d'Anderlecht, on pouvait entendre une porte se claquer. Si seulement il n'y avait eu qu'elle, si seulement cette porte aurait pu à elle seule combler tous les bruits et les hurlements de cette nuit là. Pourtant, personne ne s'en souvient, mis à part toi. Toi, et toi seul. Tu as toujours été le Toi des problèmes. C'était à cause de toi qu'elle était partie ? C'était à cause de toi qu'il ne pouvait pas gagner plus d'argent ? Tu étais le centre sans l'être vraiment. Tu étais LA personne qu'il lui fallait afin de surmonter cette épreuve. Tu avais ses traits, une peau opaline, un regard cristallin de tristesse. Viens par là qu'il t'a dit, viens.

« tu sais, cricket, maman va pas revenir alors c'est fini tout ça, tout est finis, plus b'soin de pleurer maintenant, hein mon cricket ? »

Ce surnom, cricket, typiquement paternel. Sincère, il te regarda de haut. Une ombre menaçante, un poing serré, il avait beau avoir dit ces choses, il avait beau caresser ta joue, tout cela ne te semblait qu'une vaste mascarade de terreur. Sa grande main se referma sur ta joue, son poing se lova brutalement dans ta nuque et ta mâchoire se crispa face à la douleur de la gifle. C'était du désespoir qu'on voyait couler de ses yeux, deux trous noirs, impassible face aux pleurs d'un enfant, de son enfant. Que pouvais-tu faire d'autre mis à part supplier ton père à genoux ? Les mains levées contre ses poings, implorant sa raison, quémandant à sa tristesse de partir. Aveugle, le père continua de déverser cette douleur âcre sur son gamin.

Pourquoi ? Pourquoi cette haine, dégoulinante de crainte a pu-t-elle naître d'un cœur qui fut jadis bon ? Bannis de sortie entre amis, bannis de tout ce qui pouvait t'éloigner de la maison, tu fus contraint de subir cette même vengeance, celle que ta mère (sauvage, brutale, narcissique ) laissa derrière elle en partant. Cette même mère qui dans les premières années de ta vie en claqua plus d'une contre la bouche de son conjoint, soumis à cette indéniable beauté, cette aura surpuissante, décomplexée de tout jusqu'à l'annoncement de ta naissance.

« je vais devenir grosse, je vais devoir rester à la maison et voir ta sale gueule de con me sourire chaque matin quand j'irai dégueuler aux chiottes... »

Des tartes, des poings, des pieds, asservis, ton père se laissa faire, encore et toujours. Amoureux de cette commère qui portait son chérubin, il y voyait un ange, il y voyait un espoir que sa compagne change en voyant son visage rouge et gonflé de nouveau-né. Rien n'y a fait, insensible à sa propre géniture, elle essaya tant bien que de mal, tombant dans cette dépression, horrifiée de voir sa jeunesse tâchée par quelques vergetures et des seins tombants. Incapable d'assumer une année de plus, elle partit durant l'hiver de tes 5 ans.

C'est lorsque tu fus seul, debout entre les gerbes de glaces et les piques du vent qu'il t'est passé par la tête ta première envie de partir ailleurs. Inconsciente voir utopique, tout ce que tu voulais c'était partir. Loin. Indécis, cette nuit-là, tu préféras la passer dans une bouche de métro « comme si c'était pire... ». Cette nuit-là, tu rêvas d'un monde meilleur, tu rêvas d'un endroit où personne n'irait te chercher, plus jamais.

Le 28 mars 2003, les services sociaux donnèrent ta garde à l’État, sollicité par les professeurs, spectateurs des nombreux bleus que tu essayais de te cacher durant le cours de gym.



uc 1/3.
OMG REPORT THIS BARD
Yo, je suis Marius
bisous bye
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 141
Date d'inscription : 07/05/2017
Emploi/loisirs : commando's chief, dit chef north, froid comme l'hiver.
Espèce : demis polymorphe.
Neutral

Jeu 1 Juin - 8:11
omg BIENVENUE!!!
j'adore le début de ta fiche j'ai hâte de lire la suite de l'histoire!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 76
Date d'inscription : 17/05/2017
Espèce : Demi-Fantôme
Neutral

Jeu 1 Juin - 8:30
Mariuuuuus j'te connais :3 (à voir si tu vas me reconnaitre ahahah)

Welcome o/

_________________


credits dessin/avatars x ricky & guegue d'amours ♥

amour:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 31/05/2017
Espèce : Humain.

Jeu 1 Juin - 15:01
Merci pour votre accueil et merci au compliment quant à ma fiche.
Hayden, désolé mais je ne me souviens pas de toi. Si tu pouvais me dire où l'on s'est rencontré et me décliner ton identité. :v
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 15
Emploi/loisirs : M'ennuyer
Espèce : Demis (Sirène)
Anti-demis

Jeu 1 Juin - 15:51
bard ? ok report instant

ptn genre.. t'écris bien ?? bienvenue bébou
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 03/05/2017
Emploi/loisirs : Docteur généraliste pour demis
Espèce : Demis fantôme
Neutral

Jeu 1 Juin - 21:25
SHINJI GET IN THE FUCKING ROBOT dsl j'étais obligée
Faut pas m'en vouloir, de toute ma (pas très longue, d'accord) carrière de rpiste c'est la première fois que je vois ce visu je vais pas m'en remettre

TU ECRIS SI BIEN. Tu manies les mots avec une extrême dextérité. C'est très impressionnant (et agréable à lire). Cette fiche va crescendo, on commence tout calmement et on finit sur une intensité vraiment géniale je suis fan !
Jiminy a l'air d'être pas mal torturé et je suis très curieuse de savoir ce qui lui a vallu cette lourde opération que tu évoques

et puis bien sûr : BIENVENUE A TOI BEL ENFANT ! Et bon courage pour le reste de ta fiche GO FORTH YOUNG BOY AND YOU'LL BECOME A LEGEND
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 28/05/2017
Espèce : Loup-Garou
Pro-demis

Jeu 1 Juin - 21:30
tu joues bard
je pleure
tu int
tu abandonnes ton adc pour ramasser DES PTITS GLAÇONS
mais t bo quand même

bvn
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 31/05/2017
Espèce : Humain.

Ven 2 Juin - 0:56
Calypso - Je suis, bien entendu, toujours sage sinon pourquoi serais-je là à vous tendre un visage aussi pur qu'est celui de Shinji ? Et c'est avec plaisir que lorsque je te croiserai dans le croisement d'une game, je te reporterai en fin de partie. :v Sinon, merci beaucoup pour ton compliment, cela me va droit au coeur. :)

Docteur - Shinji est l'un de mes personnages principaux, je le joue donc fréquemment ( j'ai été sur trois forums où j'ai beaucoup rp avec lui ). C'est vraiment le type de visage neutre et triste que j'aime, on peut y ajouter de la couleur, du cachet, il est si vide. Qui se douterait qu'un petit pareil puisse cacher une douleur ô combien colossale ? Ehehe.

Et un grand remerciement pour ta petite critique, j'adore qu'on me dise son avis, ça me permet de voir comment les autres voient mes textes que je trouve, ma foi, très brouillons et beaucoup trop imagés. J'utilise énormément la synesthésie et mes ressentis de toute façon. Je suis moi-même Borderline par ailleurs donc j'ai essayé de retranscrire les stades par lesquels on passe.

merci beaucoup. ♥

Ethan - DES PETITS GÂTEAUX.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 07/05/2017
Emploi/loisirs : Fleuriste
Espèce : Fée
Neutral

Ven 2 Juin - 21:42
Yooo bienvenue sur le forum ! ♥
mdr Bard et des marguerites j'aime, je mets le poce bleu-
Autrement je need un lien avec ton perso xD ( vu qu'ils ont simplement le même métier x) )
Un humain fleuriste jsuis choqué quoi~
Bon courage pour la validation de ta fiche o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 31/05/2017
Espèce : Humain.

Lun 12 Juin - 3:25
Je compte devenir fleuriste alors ça me disait quelque chose de faire un perso pratiquant ce métier ! Et pas de soucis, je te garde ta place au chaud.


Petit up pour dire que je suis en examen jusqu'au 21 juin ( jour ( malheureusement ) de mon anniversaire ) donc je ne pourrai respecter les délais. Je quémande un pause quant à la rédaction de ma fiche, veuillez m'excuser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 166
Date d'inscription : 24/04/2017
Emploi/loisirs : Mannequin et danseuse au Moulin Rouge
Espèce : Ange
Neutral

Lun 12 Juin - 12:51
T'en fais pas, on comprend, c'est la période des exams en ce moment et beaucoup sont occupés. C'est avec plaisir que nous te laissons donc un délais d'un mois de plus bbchat. Courage pour tes examens en tout cas, nous sommes avec toi!

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 113
Date d'inscription : 06/05/2017
Age : 27
Espèce : Humaine.
Anti-demis

Lun 12 Juin - 18:20
omg je suis pas venue commenter ici??? J'AI FAIT QUOI ALLO

bon du coup j'arrive après la guerre pour appuyer le fait que tu peux prendre tout ton temps sweetie, et que j'ai bien bien hâte de lire la suite de la fiche, qui m'avait tellement choqué que j'en avait oublié de commenter jpp

Non plus sérieusement bonne chance pour tes examens, merde et tout
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 31/05/2017
Espèce : Humain.

Sam 24 Juin - 2:46
Me revoilà, j'ai écris le 1/3 de ma story pour ceux qui veulent lire son enfance. :)
Aussi, je souhaite vous remercier toutes les deux pour vos encouragement. J'espère que cela aura suffit à ce que je réussisse mes examens. Et merci pauline pour la fiche, je vais essayer de la terminer dans les semaines à venir. Sur ce, merci et bonne nuit,

jiminy.

ps : je ne sais pas si mon lecteur de musique déforme la fiche, est-ce que vous pourriez regarder lorsque le temps ne vous manquera pas ? j'aime beaucoup mettre des musiques, ça met dans l'ambiance.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» Le Chamane du bout du monde
» Le champ du bout du monde...~Jarod contre Hades
» LES AVENTURIERS DU BOUT DU MONDE
» -- délai accordé -- Aelenia - Jusqu'au bout du monde
» LES DIX COMMANDEMENTS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-