Adélia Eriksen — succube de son état
avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 13/06/2017
Age : 20
Emploi/loisirs : Mannequinat
Espèce : Succube
Neutral

Mar 13 Juin - 13:58


Identité:

Référence du personnage: black haired woman — google
Nom: Eriksen
Prénom: Adelia
Espèce: Succube
Age: 20 ans
Lieu de naissance: Paris 15
Habitation actuelle: Un 3 pièce aux Abbesses
Métier: Mannequin dont les attributs demi sont effacé lors du traitement photo.
Que pense-t-elle des demis?: Que ce qui leurs arrive est injuste, anormal. Elle aimerait agir plus pour leurs cause. Elle a également un rapport ambigu envers les anges: au fond elle jalouse surement leurs beauté pure alors qu'elle subit une beauté libidineuse.
Que pense-t-elle des humains?: Elle ne les hais pas (ils lui fournissent son boulot), elle s’en méfie, juste.
Que pense-t-elle du mouvement et des lois anti-demis?: Elle ne connais pas trop le mouvement, mais son indignation la laisse rêver d'une révolution dans le droit des demis.


Et physiquement?

Ethnie: Caucasienne avec de légères traces de lointaines origines asiatique
Couleur des yeux: un gris se fonçant ou s’éclaircissant de bleu selon le temps
Couleur de peau: Très claire
Cheveux: De longs cheveux noir
Taille: 1m80
Tatouages, piercings, modifications corporelles?: aucun
Signes particuliers: Svelte, grande, envoutante? Si elle n’avait pas été succube, Adelia aurait malgré tout été une très belle jeune femme.


Adélia Eriksen
Caractère:
Adelia ne l’assumera jamais, mais elle aime prendre soin de son apparence. Particulièrement belle —pour ne pas dire bonne— même pour une succube, elle aura beau s’efforcer de baisser son aura charmeuse au maximum, il restera toujours son charme « d’humaine » en quelque sorte.
Sa période adolescente difficile, comme pour beaucoup de demis suppose-t-elle, aura amené beaucoup de fantasme a base de découpage d’ailes à la scie, hache, tronçonneuse, nommez-le!
Désormais elle accepte beaucoup mieux ses ailes et sa queue qu’elle se permettra même d’assortir de quelques bijoux sur-mesure lors de certaines occasions.

D’ailleurs voir ses photos dépouillés de ces attributs provoque toujours en elle un mélange de colère et de tristesse, un profond sentiment d’indignation qu’elle s’efforce d’avaler: c’est l’argent apporté par ces photos qui lui permettent de vivre avec un semblant de dignité et dans un bon quartier. Elle en est parfaitement consciente. Tout comme elle est consciente qu’elle n’est certainement pas la plus mal loti des demis.

Ce sentiment indigné ne fait que grandir de jour en jour, à chaque fois qu’elle voit une fée se faire voler, un démon accusé à tort d’escroquerie dans un café, un loup-garou forcé de suivre à la trace…

Pourtant elle a beaucoup d’amour à donner, bien que la vie lui ai depuis longtemps appris de se méfier de la grand majorité des humains et de parfois certains demis. Elle se répète souvent qu’ils n’y peuvent rien, que sa condition y est pour beaucoup dans leurs actions. Même si une voix dans sa tête lui répète que ce n’est pas une raison acceptable.

Histoire:

Le cocon

Adélia a vécu dans un cadre familial aimant et engagé. Ses parents ayant toujours tout fait pour qu’elle puisse visiter les établissement réputé les plus ouvert d’esprit, même si il fallait se saigner pour en payer l’entrée. Et pourtant, même dans ces conditions, elle pouvait ressentir que quelque chose n’allait pas… Avec elle?



Le début des problèmes

Elle l’avait très bien senti, la main qui était venu effleurer en dessous et soulever la jupe qu’elle avait eu le malheur de porter ce jour là. Depuis maintenant quelques mois elle était entrée dans l’adolescence, les hormones son entourage s’étaient réveillé, et les problèmes avec. Et certains garçons en particulier la sifflaient, l’appelaient et maintenant se permettaient ce genre d’actions.
Coupée court dans une conversation qu’elle avait avec une amie, Adélia s’était retournée d’un coup et avait poussé le garçon qui en perdit l’équilibre et tomba au sol. S’enfuyant dans le couloir, elle ne compris pas tout de suite pourquoi une convocation s’était glissé dans son casier le lendemain.




D’école en école

Ce n’était jamais faire accepter son dossier le problème: ses excellent débuts et la bonne élocutions que cela lui avait apporté facilitaient les choses. C’était rester quelque part sans que l’un ou l’autre évènement, rarement de sa faute, ne la fassent expulser. Et plus elle subissait de moqueries, et plus elle se sentais seule.


Et puis un jour, elle tomba sur un garçon. Elle le trouvait beau, elle le trouvait intéressant, compréhensif, peut-être parfait? Et c'était réciproque.
Pour lui elle appris à ne pas trop sortir, à toujours couvrir ses mains afin de ne toucher personne. Pour lui, elle abandonnait les quelques liberté qui lui restaient. Elle se disait qu’il était le seul à respecter son côté humain, à la comprendre, il lui parlait d’amour platonique, et à l'école la défendait si bien contre les autres que ça faisait des mois qu’elle n’avait plus eu a changer d’établissement! Quand elle posait des limites qu’il acceptait en souriant.
Elle avait pleine confiance en lui, a tel point qu'ils dormaient dans un même lit la nuit et qu'elle
en faisait les plus beau rêves.




Le crash

Pourtant, une nuit elle fut arraché à son sommeil étouffée par un corps qui l’écrasait. Beaucoup plus fort qu’elle, il l’empêchait de bouger, lui tenant les main, coinçant ses bras dans une position si inconfortable qu’elle n’osait plus se débattre de peur de se disloquer les épaules. Objectivement, tout se passa très vite, subjectivement elle était bloquée dans le temps et plus tard elle ne se souvint plus que de la couleur du plafond et des pleurs de la part de cet idiot qui suivirent cette scène. Il pleurait, s’excusait, lui expliquant que c’était de sa faute à elle. Encore sonnée, elle alla le rassurer, lui pardonner, mais quelque chose, elle n’arrivait pas à savoir quoi, s’était brisé. Quelques mois de vide plus tard, elle le quittait place de la République, marchant en direction du métro sous un flot d’insulte, de menace et de regrets.


La mort

Après avoir raccroché un appel douloureux, elle avait été obligé de se poser la question: comment payer deux enterrements? Ce n’était pas le genre de pensée qu’elle aurait voulu avoir après une annonce pareil, sans doute qu’elle se laisserait le temps de pleurer ses parents plus tard. Ayant fouillé dans ses poches, elle tenait dans la main une carte de visite, qui lui avait été donné plus tôt dans la matinée par un homme qui, s’il avait l’apparence respectable, avait eu une faible lueur lubrique dans le regard.

« Agence de mannequin DemisLounge »

N’ayant pas vraiment la choix, elle décida de se lancer dans un monde où il était toujours difficile de savoir dans comment prendre une phrase tel que « vendre son corps ».

HRP:
Sur internet je me fais appeler Abelia, j’ai 20 ans et si je RP de puis longtemps, j’ai également fait de très longue pause entre chaque experience. Ma dernière experience datant d’1 an, je suis encore très rouillée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 113
Date d'inscription : 06/05/2017
Age : 27
Espèce : Humaine.
Anti-demis

Mar 13 Juin - 19:46
bienvenue à paris!
HOLA CHICA

bienvenue ici tout d'abord, j'espère que tu t'y plairas tout ça tout ça et ça me ferait super plaisir de savoir que tu reprends le rp parmi nous !! j'ai beaucoup aimé ta fiche franchement, elle est remplie de petits détails croustillants comme sa relation aux anges, et l'idée de retouche photo pour enlever ses attributs de succube est vraiment géniale aussi ! et l'histoire ohlala, pauvre bichette j'espère que ça ira mieux pour elle bref je te valide illico, AMUSE-TOI BIEN PARMI NOUS POUPÉE ♥

et maintenant ?


Bienvenue sur HR! Tu peux désormais aller faire sa fiche de relation ici pour te faire plein de petits amis ou encore ouvrir un blog ici et afficher des aesthetics qui te plaisent, ou encore des textes et des vidéos, témoignages de ton personnage sur le monde qui l'entoure.
Pour devenir, qui sait, un famous, tu peux commencer ton instagram ici.
Pour ne pas rester en vain, viens faire ta demande de rp ici.
Et surtout, amuse-toi!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 13/06/2017
Age : 20
Emploi/loisirs : Mannequinat
Espèce : Succube
Neutral

Mar 13 Juin - 20:05
AÏAÏAÏÏÏÏÏÏ!

Muchos gracias amigas! (et c'est ici que mes connaissances en español s'arrêtent )

Alors merci pour ces compliments, et cette rapide validation! o/

Pour les retouches des attributs demis, je l'ai tiré d'une comparaison avec certaines mannequin noire que l'on blanchit à coup de photoshop dans certains magazines (dans la même veine de comparaison, ça pourrais être marrant de retrouver des mannequins/acteurs humains qui doivent se déguiser en demis pour certaines actions tiens )

Ne t'inquiète pas trop pour elle, j'ai tendance a faire des personnages résilient! Mais justement, pourquoi ne pas changer pour une fois

En tout cas je vais aller explorer le reste du forum de ce pas! WOUHOU!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» Épreuve d'une succube
» Eräzelith, une Neo Succube prête à tout dévorer.
» Quand la sirène devient une succube ... { Solo }
» Quelques PNJs
» [1748] Vomis des Enfers ~ Lucille [Lydia & Hypnos]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-