Mauvais pas // Ricky
avatar
Messages : 64
Date d'inscription : 06/05/2017
Age : 18
Espèce : Demis Dragon
Pro-demis

Jeu 11 Mai - 12:43

Il fait chaud, il fait beau, ça bon le sable chaud – Non on est à Paris, faut pas déconner quand même.
Journée parfaite pour un petit vol, se dit Clémentine qui en avait marre de prendre le soleil sur le toit de son immeuble en écoutant des chansons des années 90 à la radio.
(hipster qui écoute la radio sans son téléphone)
Les écailles aiment bien le soleil mais pas la peau, et rester inerte pendant 2 heures ne lui plaisait pas vraiment.
Elle étira ses bras et ses jambes, assise sur sa chaise longue, arcant son dos et se sentit perdre plusieurs centimètres.
Elle connaissait maintenant, elle contrôlait à peu près.

La voilà de la taille d'un furet (mais plus haute sur pattes! Elle y tient) ses petites griffes acérées sorties, ses petits yeux verts furetant à droite à gauche.
C'était l'heure de la promenade! Elle s'élance du haut du toit de l'immeuble (comme pour sauter, oui oui, ça fait flipper au début) et furète dans les airs, entre les pigeons et autres volatiles.

Elle en voit, du peuple, des gens qui sont dehors en train de profiter du soleil. Ils n'ont pas beaucoup de chance, être obligés de rester cloués au sol comme des cons.
D'ici ils ressemblent a des petits points de toutes les couleurs, c'est drôle.

En passant au dessus de la Seine, elle se dit qu'elle irait bien à l'Ouest, sans but véritable.
Un piqué, une vrille et la voilà flottant a une vitesse considérable ras de l'eau, pour se refroidir les pattes alors que le soleil lui tapait du le dos violemment.
La grande question qui lui restait c'était; est ce que il y a des sirènes qui nagent dans la Seine, toute cradingue qu'elle est? Et si oui, de quelle couleurs est ce qu'elles ressortent?
(en plus elles doivent sentir la mort après, beurk)
Faut qu'elle demande dès qu'elle discute avec une sirène.
Ce qui lui manquait c'était la musique, mais ses griffes étant franchement trop petites pour tenir le truc énorme qui lui servait de téléphone, elle ne préférait pas s'aventurer sur ce terrain.
Imagines elle le casse ou pire, elle le perds.

Vers le Trocadéro, elle décida de s'aventurer dans les rues du 16 e.
Le métro c'est tellement surfait.
Elle se pose sur un toit et se glisse, accrochant ses petites pattes au mur comme elle peut, furetant, sillonnant, elle se pose sur les rebords des fenêtres regarde les gens .
Là il y a des vieux, là un jeune couple riche, là un mec d'âge mur, là un ange , là un -attends un ange?-
Clémentine reviens sur ses pas, regarder de plus près cet ange.
Oh merde, elle reconnaîtrait ce visage entre 1000.
C'est Ricky Zacharias, elle la suit sur à peu près tout ce qu'il y a de possible, ou des comptes de fans qui font office d'officiel.
Elle se niche dans un coin, contre la fenêtre mais toujours dehors. Y' a pas de mal à regarder, hein.
Et puis elle en a pas pour longtemps, juste 2 minutes. C'est pas tous les jours qu'elle peut voir une de ses mannequins préféré en vrai, c'est trop fou là. Et voilà qu'elle regarde dans sa direction, ça aussi c'est trop fou. Non attends.
Oups. Oups oups merde, abandonnez le navire, elle s'est faite choper.
Y'a pas de mal à regarder, non?


ft. Ricky


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 166
Date d'inscription : 24/04/2017
Emploi/loisirs : Mannequin et danseuse au Moulin Rouge
Espèce : Ange
Neutral

Jeu 18 Mai - 21:28
MAUVAIS PAS
Danser, danser jusqu'au bout de l'été, tout ça car il faut oublier qu'il y a une fin à tout et surtout à l'amusement. Mais aujourd'hui je suis libre, avant ce soir, soirée de gala, jolie robe, mascara et tout le blabla qui va avec. On y va pour s'amuser, de couverture mais ce n'est vraiment pas ça. Avant je les croyais quand ils disaient "Ricky tu verras, tu t'amuseras" mais non c'était plus "Ricky tu souriras et tu mimeras". Un sourire faux, un masque, comme sur les photos.

Mais pour l'heure, je m'amuse, je me rappelle ce que c'est pour savoir mieux le jouer dans une belle robe. Le rythme de la musique m'entraine alors que ma simple nuisette s'efforce à suivre le mouvement de mon bassin. La musique à fond à en faire hurler les voisins, des paroles sans queue ni tête qui sont juste là pour faire la fête, je danse, j'oublie que ce soir s'imposera Monsieur l'ennui.

Le monde n'existe plus, il n'y a que moi à moitié nue, fidèle à ma nature, à moi-même, sans artifice, sans bijou et alors je pose ma main sur ma joue, je m'arrête essoufflée, épuisé, mais le cœur embaumé d'un bonheur qui fait sourire, doucement, tendrement. La musique continue de frapper; boum b o u m. Le battement de mon coeur, non, justement je me sens perdre un battement, mes joues qui s'enflamment, un dragon me regarde, je répète, un dragon me regarde!

"Espèce de petit....PERVERS!" je fonce, je hurle et j'ouvre la fenêtre avec hâte, une petite trainée de deux trois plumes derrière moi. Aucune pitié je t'attrape, sans pour autant te faire mal. Petit voyeur, comment m'as-tu trouvé, moi Reine d'un palais tout troué. Mon appartement même pas rangé, ma nuisette qui me donne un air déplacé, je ferme la fenêtre alors que je te regarde déjà sous toutes tes coutures; une femelle, une fille plutôt devrais-je dire, tu es un individu féminin. Je perds toute colère, pour passer à un stade où plus rien ne m'étonne. Comme si toute gêne avait disparu, à la vue d'un sexe, un genre, une identité révélée, comme si ma semi-nudité n'avait plus d'importance. "....tu t'es perdue?" je te pose tout délicatement sur un coussin, j'enfile avec paresse un peignoir en soie comme une caresse sur ma peau alors que je commence à servir deux verres d'eau. "Il fait chaud, je t'en prie, bois." Un peu inquiète, je me dis que ça ne peut pas être ça, pas du voyeurisme, que t'es seulement une petite dragonne égarée à la gorge desséchée, alors j'attends au moins des explications, le regard qui se balade dans le salon.

"Qu'est-ce que tu fais là hm?"

Des bonnes, des vraies, de toute manière, je saurais.

feat Clémentine
xion of ooc
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 64
Date d'inscription : 06/05/2017
Age : 18
Espèce : Demis Dragon
Pro-demis

Sam 1 Juil - 20:37


"Espèce de petit....PERVERS!"
  Crie l'ange, fondant sur Clémentine.
Clémentine, qui arcque son petit dos flexible de reptile comme un chat le ferait (option queue hérissée en moins) tout en gueulant de sa petite voix rocialleuse et distordue  avant de se faire attraper par la main de son idole.
Ses petits yeux verts aux pupilles dilatées furètent partout, terrorisés. Elle se sent un peu comme le meme de monsieur Krabs qu'elle lâche tout le temps sur Twitter.

Fenêtre fermée, la voilà qui s'attend a mourir, toutes griffes sorties, se tortillant sur elle même pendant que Ricky l'inspecte partout. Puis elle se calme, la main moins serrée autour de son petit corps plein d'écailles.
“...tu t'es perdue?" 
L'adulescente se retrouve sur un petit coussin.
Elle rétracte un peu ses griffes.
Euh ok what the fuck se dit Clémentine, tandis que Ricky enfile un peignoir (en soie)
Clémentine arcque le dos à nouveau, méfiante, et déclare, toujours de sa petite voix rocailleuse:
“Euh...pas exactement”

Un petit silence passe, Clémentine regarde un peu partout dans le beau salon du mannequin, en battant des cils peut-être excessivement, tandis que ladite mannequin se lève, pour revenir assez vite.

"Il fait chaud, je t'en prie, bois” Lui lance l'ange après avoir posé deux verres d'eau sur la table.
Euh merci c'est gentil mais boire sous forme draconique c'est extrèmement difficile, surtout dans un grand verre, se dit Clémentine a elle même, n'osant pas vraiment contredire Ricky.
Elle saute donc sur la table depuis son coussin, et tente de se positionner pour plonger un peu sa tête jusqu'a l'eau sans pour autant tomber dedans, histoire de pas avoir l'air plus con qu'elle n'en a déjà l'air. La voix de Ricky la tire de sa manoeuvre (pas encore aboutie d'ailleurs)
"Qu'est-ce que tu fais là hm?"
Clémentine se retient de répondre “des crèpes” mais préfère jouer cartes sur table. Elle sort sa tête du verre et se mets droite, sur ses pattes.
“Euh eh bien c'est un malentendu hahaha. Je me promenais et j'avais décider de regarder un peu les gens dans les appartements pour m'amuser, ce n'était pas correct et je suis vraiment désolée.”
dit-elle, tentant de faire une courbette, ce qui n'est pas le plus simple quand on est sur 4 pattes plutôt que 2.

Plus très à l'aise dans sa forme draconnique, Clémentine guette le moment où l'ange se retournera, pour reprendre forme humaine.
Ca commence a bien faire là.

ft. Ricky



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» Sénateur Anacacis; entre l'échec et les mauvais choix du peuple haitien
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» [Nov.] Cauchemar ou mauvais rêve ? [n'importe quel garçon]
» Alerte!Reponse aux magouilleurs et mauvais perdants...
» Comme un mauvais rêve

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-